La Fondation Banro et la Communaut√© De Saramabila C√©l√®brent le Transfert de la Nouvelle √Čcole Secondaire

October 14th, 2009

Toronto, Canada — 14 octobre 2009 - Banro Corporation (¬ę Banro ¬Ľ ou la ¬ę Soci√©t√© ¬Ľ) (Symbole : BAA √† la Bourse de New York et √† la Bourse de Toronto) est heureuse d’annoncer que la Fondation Banro, organisme de bienfaisance enregistr√© en R√©publique d√©mocratique du Congo (la ¬ę RDC ¬Ľ), a officiellement mis √† la disposition de la communaut√© de Saramabila et du territoire de Kambambere en RDC une nouvelle √©cole secondaire, l’institut Saramabila. Le projet a √©t√© financ√© et construit par la Fondation Banro utilisant la main-d’Ňďuvre et les entrepreneurs locaux. Saramabila est situ√©e pr√®s du projet d’exploration et de d√©veloppement aurif√®re Namoya appartenant √† la Soci√©t√© Banro.

Le transfert du projet a eu lieu lors d’une c√©r√©monie officielle √† Saramabila le samedi 3 octobre 2009 √† laquelle participaient pr√®s de 1000 villageois et √©l√®ves. Parmi les dignitaires congolais assistant √† la c√©r√©monie, il y avait l’administrateur territorial de Kambambere, des fonctionnaires provinciaux de l’√©ducation et plusieurs chefs coutumiers. Le vice-pr√©sident charg√© du d√©veloppement corporatif de la Soci√©t√©, Martin Jones, conduisait une importante d√©l√©gation d’employ√©s de Banro.

Avec le transfert de l’institut Saramabila qui a √©t√© con√ßu pour accueillir 300 √©l√®ves, et l’ach√®vement du nouveau centre de soins de sant√© Kigum pr√©vu en novembre 2009 pr√®s du projet Lugushwa de la Soci√©t√©, la Fondation Banro aura compl√©t√© un cycle ambitieux d’importants projets sociaux d’infrastructure d√©but√© en 2008. Ce cycle comprend deux nouvelles √©coles secondaires, un syst√®me de distribution d’eau potable desservant 18 000 personnes dans quatre villages, un nouveau centre de soins de sant√©, la construction ou la reconstruction de plus de 100 kilom√®tres de routes et de ponts et la distribution d’√©quipement m√©dical provenant du Canada √† sept cliniques et h√īpitaux r√©gionaux.

La Fondation Banro travaillera maintenant avec les dirigeants communautaires locaux de ses trois sites de projets actifs afin de d√©terminer le prochain cycle de projets communautaires. La Fondation Banro, organisme de bienfaisance enregistr√© √©tabli √† Bukavu en RDC et financ√© par la Soci√©t√©, a pour mandat d’am√©liorer la vie de milliers de gens habitants dans les provinces du Sud-Kivu et de Maniema au moyen d’investissements strat√©giques en √©ducation, sant√© et d√©veloppement d’infrastructures, ainsi qu’au besoin, dans l’aide humanitaire. Les besoins identifi√©s par les dirigeants communautaires locaux figurent parmi les principes orientant les travaux de la Fondation Banro, la priorit√© √©tant accord√©e aux projets qui profitent √† l’ensemble de la population. Dans la mesure du possible, la Fondation embauche des ouvriers locaux dans le cadre de ses projets.

Des photographies de la c√©r√©monie seront bient√īt accessibles sur le site Web de Banro √† l’adresse www.banro.com.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de la Fondation Banro, notamment une liste compl√®te des projets r√©alis√©s √† ce jour, de m√™me que d’autres projets de responsabilit√© sociale de la Soci√©t√©, veuillez consulter le site www.banro.com/s/CorporateResponsibility.asp ou en fran√ßais √† l’adresse www.banro.com/s/FR-Corporate-Responsibility.asp.

Banro, soci√©t√© d’exploration canadienne, se consacre √† la mise en valeur de quatre projets d’exploration aurif√®re en propri√©t√© exclusive, chacun √©tant vis√© par un permis d’exploitation mini√®re, le long de la ceinture aurif√®re de 210 kilom√®tres de Twangiza-Namoya dans les provinces du Sud-Kivu et de Maniema dans la RDC. Dirig√©e par une √©quipe de direction qui a fait ses preuves et qui conna√ģt √† fond l’Afrique et l’industrie de l’exploitation aurif√®re, Banro a pour strat√©gie de lib√©rer la valeur actionnariale en augmentant et en mettant en valeur ses r√©serves d’or consid√©rables, et ce, de fa√ßon responsable sur les plans social et environnemental.
.